On peut refuser !

samedi 13 avril 2013
popularité : 17%

Les entretiens individuels

{{}}

Comme chaque année, les salarié-es de Radio France sont convoqué-es à des entretiens individuels
que la direction a chastement baptisé « entretiens annuels de bilan et développement ».
Depuis 2 ans environ, la direction a étendu ce vieux projet de 2008 à l’ensemble des salarié-es alors
que celui-ci n’avait jusqu’à présent été mis en oeuvre que dans certaines directions et pour
certaines catégories de personnel. Comme par hasard, ces entretiens sont massivement organisés
alors qu’apparaissent en parallèle des projets d’individualisation des salaires et des carrières dans
un climat de remise en cause des métiers. Ces entretiens, bien souvent sources de stress, sont le
prétexte pour redéfinir individuellement les activités de chacun et chacune en faisant disparaître
toute référence collective aux métiers. Ils sont l’occasion aussi de fixer des objectifs individuels sans
qu’aucun moyen ne soit donné pour les réaliser.
La loi exige qu’une information des salarié-es soit faite afin que leur soit précisées les méthodes et
techniques d’évaluation mises en oeuvre (articles L 1222-3 et L 1222-4 du code du travail).
Les salarié-es doivent également être informé-es de l’utilisation des données et leur traitement à
l’aide de la grille de critères. Ils doivent enfin être informés préalablement de leur droit ou non de
participer à ces entretiens et s’ils y participent de ne pas signer les fiches qui en résultent.
Interpellée dans les instances en janvier 2012 puis en janvier 2013 par la CGT, la direction a précisé
que ces entretiens ne sont pas obligatoires. Elle a également précisé qu’un-e salarié-e qui s’est
rendu-e à cet entretien peut refuser de signer la fiche. La direction s’est enfin engagée à informer
les salarié-es de ces droits…mais elle ne l’a toujours pas fait !
Alors la CGT le dit haut et fort : On peut refuser ces entretiens.

Les nouveaux médias

Après le refus de l’ensemble des syndicats de signer l’accord scandaleux qu’elle avait concocté, la
Direction de Radio France a envoyé un Texto volontairement ambigu pour laisser croire que les
activités liées aux nouveaux médias peuvent être imposées par l’encadrement…
Comme si de rien n’était !
Rappelons qu’en l’état de nos contrats de travail, la direction n’a pas le droit d’imposer les tâches
« nouveaux médias » !
La CGT persiste à défendre l’idée que les « nouveaux médias » nécessitent et méritent des métiers
spécifiques (tels que définis sur le site du ministère du Travail) et des moyens dédiés !
Ni bradés, ni imposés par la bande, les nouveaux médias méritent mieux !

Le 11 avril 2013


Documents joints

Le tract à diffuser

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois