310 points

dimanche 18 janvier 2004
popularité : 15%

Suite à la revalorisation de l’indemnité de fonction des opérateurs du son et chefs opérateurs du son, un certain nombre de métiers exigent une revalorisation identique de leur propre indemnité de fonction afin de conserver l’harmonie du système salarial de la CCCPA.
Des préavis de grève ont été déposés par l’ensemble des organisations syndicales à partir du 27 janvier 2004 pour les technicien(nes)s de maintenance et les documentalistes et à partir du 28 janvier pour les assistant(e)s et chargé(e)s de réalisation.
Les négociations se sont tenues séparément à la demande majoritaire des technicien(nes)s de maintenance, puis des chargé(e)s de réalisation. Seul(e)s les documentalistes ont considéré que les revendications portées par 3 préavis différents auraient méritées des négociations communes. La direction a
refusé dès le premier jour de reconnaître la légitimité de maintenir une égalité de traitement entre les tecniciens du son et les 3 autres métiers. Rappelons au passage
que le métier est "technicien supérieur
d’exploitation et de maintenance" dans la convention collective.

La Direction a souhaité enfermer les
techniciens dans un projet de réforme de
l’ensemble des maintenances qu’elle a refusé de dévoiler durant les
négociations. Elle a proposé un calendrier
qui aurait dû être accompagné de mesures
salariales (lesquelles, pour qui ?).

Refusant de signer un chèque en blanc à la
Direction, les techniciens de maintenance,
ainsi que les documentalistes qui n’ont eu
aucune proposition, ont préféré voter la
levée de la grève à la fin du troisième
jour plutôt que de cautionner un
aboutissement qui n’avait rien à voir avec
leur demande initiale d’indemnité de
fonction à hauteur de celle des techniciens d’exploitation.

Quant aux chargés de réalisation ils ont
été plus sensibles aux sirènes de la
réforme et ont accepté de lever la grève
au bout de trois jours également sur
l’engagement de la Direction d’engager des négociations avec l’ensemble des organisations syndicales sur les contraintes liées à leur métier et une
revalorisation salariale "harmonisée" avec
celle obtenue par les techniciens
d’exploitaion.

Les négociations concernant les assistants
et chargés de réalisation ont débuté le 11
février avec comme ordre du jour : " la
confirmation d’une réunion de travail
précédent les réunions de négociations sur
l’évolution des conditions et des
contraintes d’exercices des métiers
d’Assistant et Chargé de réalisation à
Radio France".

La direction chercherait elle par ce biais
à revenir sur la définition de fonction des assistants et chargés et sur une modification de leur organisation de travail ? C’est notre crainte que nous avons exprimée à plusieurs reprises.

La prochaine réunion de négociation concernant les assistant(e)s et chargé(e)s de réalisation aura lieu le 18 mars 04.

Depuis la grève, les documentalistes
maintiennent leur mobilisation : plusieurs
Assemblées Générales ont eu lieu et ont
abouti à l’envoi d’une lettre à la
Direction argumentant une nouvelle fois
pour la revendication de la revalorisation
de leur indemnité de fonction à hauteur de
310 points.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois